Les Pucelles
Puligny Montrachet
2014

Terroir

À quelques dizaines de mètres du grand cru Montrachet, nous sommes ici dans l'univers des plus beaux terroirs de la Côte de Beaune pour le chardonnay. Ce cépage très prisé est dans son jardin à Puligny-Montrachet. La nature du sol et du sous-sol explique pour partie ce constat. Il faut aussi souligner que les petites montagnes surplombant le vignoble protègent des vents favorisant une maturation équilibrée et régulière. Les excès climatiques sont ainsi tempérés. Les vignes du domaine, 27 ares, sont situées dans l'ancien Clos des Meix en plein coeur du premier cru Les Pucelles. Il surplombe le village de Puligny-Montrachet, formant comme un belvédère sur les plus beaux terroirs de la "Côte des blancs", la pente y est très douce. Son orientation se montre très classique : plein est. La terre est profonde, un mètre voir davantage, mais elle reste très facile à travailler. Les vignes ont été plantées en 1970. Elles sont dans la force de l'âge et il faut les travailler méticuleusement pour maitriser les rendements.

Vinification

Lors de la récolte les raisins sont une première fois triés à la vigne, puis si nécessaire un deuxième tri est effectué en cuverie sur table. Avec un pressurage doux, le moût est mis à débourber pendant 12 h. Un débourbage naturel et léger qui permet au vin de garder un bon substrat, protecteur de l'oxydation, gage d'une bonne richesse gustative également. Il est ensuite mis en fûts par gravité où il pourra fermenter. Le Puligny-Montrachet premier cru Les Pucelles est vinifié en fûts, dont 60% neufs pendant 20 mois. Un tiers de ces fûts sont de plus grande capacité (400 litres) que la traditionnelle pièce bourguignonne de 228 litres. Le boisé est ainsi mieux intégré, donnant une texture plus subtile à cette cuvée. Un minimum d'interventions sont effectuées pendant l'élevage, quelques bâtonnages seulement. Avant la mise en bouteille, le vin passe près de trois mois en cuve pour homogénéiser ses constituants. La cuverie fonctionne par gravité naturelle sur quatre niveaux, de l'arrivée du raisin à la mise en bouteille, sans pompage.


Millésime

2014 a connu des séquences très contrastées. Après un hiver doux et humide, un temps ensoleillé s'est installé durablement au printemps. Juin a même pris rapidement des allures estivales. Un pic de chaleur à 35° a été enregistré dès le début du mois. La floraison des vignes s'est déroulée dans des conditions idéales (aux alentours du 5 juin). Durant l'été, les pluies d'août ont un temps suscité l'inquiétude mais en septembre un temps sec et lumineux s'installe. Des conditions qui ont permis aux grappes de se concentrer en sucre si l'on prenait le temps d'attendre avant de lancer la récolte. Cette météo, typique des belles arrières saisons en Bourgogne, a permis de vendanger des chardonnays à maturité optimale à partir du 17 septembre. Soutenus par une belle acidité les vins se présentent avec droiture et pureté en bouche. Ils se montrent particulièrement représentatifs de chacun de leurs terroirs. Le millésime 2014 des Pucelles a été mis en bouteille le 10 décembre 2015.

Dégustation

Une belle robe jaune dorée s'épanouit dans le verre. Le nez s'ouvre spontanément, dans un registre flatteur mais surtout d'une grande complexité. On y retrouve des nombreuses familles aromatiques : une délicate touche florale (chèvrefeuille), les fruits (agrumes, pomme) mais aussi des notes anisées et de fruits secs (amande légèrement grillée). En bouche une matière très harmonieuse, épurée, vient caresser le palais. Elle laisse une sensation satinée et d'une grande persistance. Un grand blanc de garde.

Creation Vinium
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération