Les Chaumées
Chassagne Montrachet
2014

Terroir

Les Chaumées est le premier cru qui domine le secteur nord (côté Puligny-Montrachet) du vignoble de Chassagne-Montrachet. Les vignes du domaine sont elles-mêmes situées dans la partie haute de ce climat à un peu moins de 300 mètres d'altitude. Comme souvent sur les hauts de côteau, le sol est peu profond : pas plus de 50 cm en moyenne. Une terre légère (peu d'argile), peu collante quand elle est humide, qui ressuie très vite après les pluies. La présence de cailloux est importante. Un terroir pierreux donc qui se distingue aussi par sa pente assez forte, exposée à l'est tout en s'inclinant légèrement vers le nord. Une situation qui pourrait laisser penser que ce secteur est tardif. Ce n'est pourtant pas le cas. Les raisins, de petites grappes bien constituées, murissent sans difficulté, sans craindre les maladies. Cette vigne plantée en 1988 couvre 22 ares.

Vinification

Lors de la récolte les raisins sont une première fois triés à la vigne, puis si nécessaire un deuxième tri est effectué en cuverie sur table. Avec un pressurage doux, le moût est mis à débourber pendant 12 h. Un débourbage naturel et léger qui permet au vin de garder un bon substrat, protecteur de l'oxydation, gage d'une bonne richesse gustative également. Il est ensuite mis en fûts par gravité où il pourra fermenter. Le Chassagne premier cru Les Chaumées est vinifié en fûts, dont 60% neufs pendant 20 mois. Un minimum d'interventions, quelques bâtonnages seulement, sont effectuées pendant cette période. Nous avons noté par expérience que des bois à grains mi-fin apportaient de la tension au vin sans pour autant ajouter un caractère toasté qui nuirait à la netteté de son expression. Avant la mise en bouteille, le vin passe près de trois mois en cuve pour homogénéiser ses constituants.
La cuverie fonctionne par gravité naturelle sur quatre niveaux, de l'arrivée du raisin à la mise en bouteille, sans pompage.

Millésime

2014 a connu des séquences très contrastées. Après un hiver doux et humide, un temps ensoleillé s'est installé durablement au printemps. Juin a même pris rapidement des allures estivales. Un pic de chaleur à 35° a été enregistré dès le début du mois. La floraison des vignes s'est déroulée dans des conditions idéales (aux alentours du 5 juin). Durant l'été, les pluies d'août ont un temps suscité l'inquiétude mais en septembre un temps sec et lumineux s'installe. Des conditions qui ont permis aux grappes de se concentrer en sucre si l'on prenait le temps d'attendre avant de lancer la récolte. Cette météo, typique des belles arrières saisons en Bourgogne, a permis de vendanger des chardonnays à maturité optimale à partir du 17 septembre. Soutenus par une belle acidité les vins se présentent avec droiture et pureté en bouche. Ils se montrent particulièrement représentatifs de chacun de leurs terroirs. Le millésime 2014 des Chaumées a été mis en bouteille le 10 décembre 2015.

Dégustation

Ce Chassagne-Montrachet premier cru apporte une nouvelle démonstration de la lisibilité spontanée des terroirs à travers ce millésime 2014. Les Chaumées ne figure pas parmi les climats les plus puissants de l'appellation mais son harmonie naturelle, mélange de souplesse, de douceur et de finesse, sont ici mis en évidence. Le fruit s'exprime avec beaucoup de subtilité et l'élevage sous-bois apporte des notes de noisette fraîche. Tout est en place pour une évolution harmonieuse.

Creation Vinium
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération